Les sous-vêtements sont les 1ères choses que l'on met sur notre peau, choisissons-les bien !

Comment prendre soin de sa flore intime ?

Comment prendre soin de sa flore intime ?

Chaque femme a besoin de se sentir bien dans le son corps et pour se sentir bien il faut déjà commencer par être à l'aise. Ça nous arrive à toutes d'avoir des démangeaisons, douleurs ou autre au niveau de la vulve et ça peut littéralement nous gâcher une journée. Cet article vous en dit plus sur la flore vaginale, les sources de dérèglements ainsi que des astuces pour respecter sa flore sur le long terme.

La flore vaginale, qu'est ce que c'est ?

La flore vaginale ou intime correspond à l'ensemble des micro-organismes évoluant dans le vagin de la femme. Ceux-ci sont généralement caractérisés comme des "bonnes" bactéries, leur rôle est d'éviter le développement des mauvaises bactéries qui conduisent à un dérèglement intime et peuvent mener à des problèmes intimes. Autrement appelé "microbiote vaginale" (du grec : micro : petit ; bios : vie), le vagin est un organe à entretenir tout au long de sa vie, il est donc important d'identifier et de soigner les dérèglements lorsqu'ils sont présents afin de maintenir une flore vaginale saine et équilibrée sur le long terme.

Qu'est ce qu'un dérèglement intime ?

Le dérèglement intime se manifeste par quelque chose d'anormal au niveau de nos parties intimes. Cela peut-être des démangeaisons, douleurs, saignements ou pertes anormales, ce n'est pas forcément douloureux mais souvent désagréable. Lorsque ça se manifeste il est donc important de le soigner pour ne pas affaiblir ou abimer votre système immunitaire vaginal.

Les symptômes

En effet, cela se manifeste sous plusieurs formes. Lorsque la flore vaginale est déstabilisée la barrière de défense naturelle contre les virus et microbes n'est plus effective. Car, comme le reste du corps, le micro-biote change tout au long de sa vie et se développe principalement au moment de l'adolescence et de la puberté ainsi qu'à la ménopause. Les femmes sont ainsi sujettes aux infections et aux dérèglements. Il est donc important de les identifier pour être soigné au plus vite, mais aussi d'identifier la source de ce trouble pour éviter que cela ne se reproduise. Ce déséquilibre se manifeste alors par différents symptômes d'inconfort comme :

  • Démangeaisons
  • Irritations
  • Mycoses à répétition
  • Cystites
  • Infections urinaires
  • Rapports sexuels désagréables ou douloureux

L'origine des troubles intimes ?

Chaque corps gère différemment les troubles intimes, certains vont avoir des mycoses très régulièrement sans raison particulière et d'autres moins. Cela peut-être dû à un nombre incalculable de choses. On développe des mécanismes en grandissant comme s'essuyer de l'avant vers l'arrière ou utiliser des solutions lavantes intimes mais cela n'est pas le cas de tout le monde et parfois même, un excès d'hygiène est l'élément déclencheur d'un dérèglement. Voici les sources principales de dérèglement intime :

  • Accumulation de stress et fatigue
  • Certains médicaments (antibiotiques, qui détruisent les bactéries mais ne fait pas la différence entre bonnes et mauvaises bactéries, il est donc conseillé pour les femmes sensibles aux infections de prendre des probiotiques par voie vaginale en complément pour éviter tout trouble possible)
  • Hygiène intime inadaptée (Oui ! L'excès d'hygiène détruit le micro-biote vaginal, le vagin est une cavité composé d'un film hydro-lipidique qu'il ne faut pas détruire au risque de l'assecher)
  • Utilisation abusive de "gel douche" au PH trop élevé
  • Douches vaginales
  • Jean ou sous-vêtements trop serrés
  • Toilette intime négligée
  • Perturbations hormonales (grossesse, puberté, contraception inadaptée...)
  • Consommation excessive de tabac ou d'alcool
  • Rapports sexuels non protégés très fréquents

Toutes ces raisons peuvent réduire le nombre de lactobacilles présentes au sein de notre flore vaginale. Lorsque celles-ci ne sont plus assez nombreuses, elles n'arrivent plus à maintenir un pH vaginal acide, les germes pathogènes peuvent alors se développer et former des infections, irritations...

Comment maintenir l'équilibre de sa flore ?

Heureusement il existe des solutions pour assurer la protection de votre intimité et éviter les désagréments ! Il s'agit de prendre de bonnes habitudes dés maintenant mais aussi de les transmettre à vos proches. Voici les bonnes pratiques :

  • Choisissez bien votre solution lavante intime (gel douche intime à utiliser uniquement en surface)
  • Séchez-vous avec un linge doux après la toilette intime (c'est important de garder cette zone sèche)
  • Pensez toujours à vous essuyez d'avant en arrière (pour ne pas que les bactéries se placent au niveau de votre vagin)
  • Pendant vos règles, changez fréquemment vos protections périodiques (eh oui, les bactéries s'accumulent aussi dans cette situation)
  • Préférez les douches au bain
  • Lavez vos sous-vêtements à 60°C minimum (pour éliminer les bactéries et lavez les seuls, sans les autres vêtements)
  • Eviter à tous prix les culottes en synthétiques (la matière favorise le développement des bactéries et parfois contient des produits toxiques pour notre corps)
  • Changez vos dessous tous les ans (malgré un lavage à 60° les bactéries s'accumulent dans le tissu et il est important de garder une hygiène irréprochable)

Le rôle des hormones dans tout ça (feat circles)

Pendant la première phase du cycle menstruel jusqu’à l’ovulation, notre corps produit principalement des œstrogènes. Les œstrogènes, c’est ce qui fait qu’on se sent belle, énergique, créative et badass, mais pas seulement : quand cette hormone domine, notre immunité est au top, on a besoin de moins de sommeil, on ressent moins la douleur (bon à savoir si tu as prévu de prendre un RDV épilation), on est plus résistante aux infections, maladies et aux bactéries. Quand on entre en phase prémenstruelle, le taux d’œstrogènes baisse et avec elle, notre énergie et notre immunité. Ce coup de mou affecte aussi notre intimité : l’équilibre de la flore est plus fragile, on est plus susceptible d’avoir des infections ou des mycoses. 

Après les règles, cette “protection immunitaire” des œstrogènes peut mettre un certain temps à se réactiver, c’est pourquoi la plupart des infections et mycoses apparaissent en phase prémenstruelle mais aussi à la suite des règles (sans compter l’irritation supplémentaire que peuvent constituer les protections menstruelles comme les tampons, serviettes ou même la cup si elle n’est pas correctement nettoyée. 

En cas de déséquilibre hormonal, c’est encore pire : le syndrome prémenstruel, l’inflammation, la fatigue, le stress sont des facteurs aggravants, allant parfois jusqu’à causer des situations ou ces infections reviennent de manière chronique. Les antibiotiques, bien que nécessaires peuvent à leur tour être à l'origine d’un cercle vicieux, ne sachant pas faire la différence entre les bonnes et les mauvaises bactéries. 

Quelles solutions ? 

En premier lieu : la prévention ! 

  • Se laver la vulve à l’eau claire, ne pas laver l’intérieur du vagin
  • Aller aux toilettes avant ET après un rapport sexuel pénétratif
  • Porter des sous-vêtements qui laissent respirer la peau : coton, satin, modal, laine mérino…
  • Ne pas porter de pantalons trop serrés 
  • Éviter les protections jetables et en matières synthétiques, préférer les produits menstruels lavables de bonne qualité (attention au dropshipping et aux “fausses marques” qui trompent sur la qualité et l’origine des produits), vérifier les certificats. L’avantage si on procède ainsi, c’est qu’une fois qu’on a trouvé son bonheur, pas besoin de chercher à nouveau puisque ces protections sont réutilisables pendant plusieurs années ! 
  • Bien nettoyer ses produits menstruels : cup, culottes, serviettes, ainsi que les sextoys
  • Dormir sans culotte est un moyen idéal de laisser sa vulve respirer au moins une fois par jour ! 

Heureusement, il existe des astuces et des solutions naturelles pour soulager les troubles intimes et rééquilibrer la flore vaginale ! Les cures Circles associent le meilleur de la nature et de la science pour soulager les maux féminins et rééquilibrer les hormones naturellement, durablement. Suivez-les sur Instagram pour ne manquer aucun de leurs conseils et sur leur site pour découvrir leurs cures naturelles à base de plantes ! En exclusivité, Circles vous offre 10% de réduction avec le code HAPPYMINOU sur toute leur gamme. 

Choisir des sous-vêtements adaptés

Muse Underwear vous propose aussi des culottes ultra douces dans une matière qui limite naturellement le développement des bactéries tout en préservant l'hydratation naturelle de notre peau, évitant ainsi les désagrément intimes.

Le Modal® absorbe l'humidité et sèche super vite, sans dessécher la peau, contrairement au coton. Il très respirant et ne retient ni la transpiration ni les odeurs (50% plus absorbant que le coton).

Il limite naturellement le développement des bactéries : 2000x moins de développement de bactéries que le synthétique et 10x moins que le coton ! Allié à ses propriétés absorbantes et qui préservent l’hydratation naturelle de la peau, ça en fait la matière préférée des vulves sensibles, évitant tous les risques de : sécheresse intime, d’irritations, de mycoses, mais aussi d’allergies !

Message précédent Poste suivant