Les sous-vêtements sont les 1ères choses que l'on met sur notre peau, choisissons-les bien !

Mode éthique, durable, éco-responsable… Quelle différence ?

Mode éthique, durable, éco-responsable… Quelle différence ?

Beaucoup de termes sont utilisés pour décrire une manière de consommer plus en accord avec la planète et les êtres vivants. Même s’il existe des similitudes, il y a aussi des différences. C’est ce que nous allons étudier dans cet article !

Mode éthique

La mode éthique répond à de nombreux engagements dans l’industrie textile. Un principe apparu dans les années 1990, son objectif répond aux problématiques sociales et environnementales de la mode. Un mode de production qui remet en cause le modèle de l’industrie textile de la fast fashion afin de réclamer plus de respect des législations légales.

Les marques éthiques privilégient les méthodes de production écologiques et non-polluantes pour la planète. Elles se doivent aussi de respecter l’aspect humain au niveau de la fabrication ainsi que la démarche de responsabilité sociale (RSE). La mode éthique défend donc les droits humains en ce qui concerne les conditions de travail : (respect des droits de l’Homme, pas de travail forcé ou d’enfants, conditions de travail dignes pour la santé et salaire minimum respecté).

La mode éthique se définit comme opposée à la Fast Fashion dont l’objectif est de produire beaucoup de vêtements à bas prix, souvent de mauvaise qualité dans le but de pousser le consommateur à renouveler fréquemment ses achats de vêtements. La mode éthique, au plus proche de la démarche “slow fashion” se veut lente et durable. Meilleure qualité, durabilité des vêtements sur le long terme, et respect des travailleurs et de la planète, la mode éthique regroupe à la fois les critères sociaux et environnementaux !

Mode durable

La mode durable consiste à ne plus acheter des vêtements de Fast Fashion au choix de marques éthiques et éco-responsables mais aussi par l’achat de seconde main. Celle-ci est directement liée au changement climatique. Pour préserver les ressources et limiter leur utilisation, la mode durable implique de prendre soin de ses vêtements : entretien, réparation, troc, seconde main et recyclage. Le but est de garder ses vêtements plus longtemps afin d’éviter la surconsommation. Il s’agit parfois d’acheter plus cher et en plus petite quantité afin de garder ses vêtements sur le long terme.

Mode éco-responsable

En plus d’utiliser des matières naturelles, biologiques, bio-dégradables, recyclées ou encore upcyclées, la mode éco-responsable atteste de conditions de fabrication moins polluantes, la limitation des produits toxiques et la réduction de l’empreinte carbone. Les marques éco-responsables sont souvent zéro-déchets avec une production locale mais possède aussi de nombreuses valeurs :

  • La transparence
  • Le commerce équitable
  • L’économie sociale, solidaire et collaborative
  • Made in France, made in Europe
  • Culture biologique
  • Fait-main
  • Ecologique, zéro-déchets, recyclage

La mode éco-responsable essaye donc de promouvoir une mode responsable, éthique et intelligente. En respectant toutes ces valeurs, on aimerait la voir devenir la mode de demain.

Mode circulaire

La mode circulaire est une industrie dont le principe est de ne gacher aucune ressource, ainsi dit pas de gaspillage. Elle utilise le moins de ressources possibles et réutilise ses productions.

Tout d’abord au moment de la culture de la plante comme le lin biologique ou le chanvre qui se développent naturellement avec un besoin faible en eau.

Mais aussi au moment de la production, certaines usines s’engagent à réutiliser l’eau et l’électricité dépensés pour les vêtements. D’autres utilisent les chutent de tissus pour en faire des plus petites pièces.

Une fois le produit conçu de manière responsable, le but est de prolonger leur vie au maximum et de privilégier la mode durable (réparer, seconde main…) mais lorsque le produit est trop abimé et inutilisable il peut être upcyclé ou recyclé. Rien n’est jeté, le vêtement possède donc une seconde vie.

Par exemple, Muse Underwear est une marque circulaire car :

  • Lors de la production du tissu, les produits utilisés sont réutilisés à 99%, il y a donc très peu de pertes
  • Une fois la culotte abimée, elle peut être renvoyée en échange d’un bon d’achat pour ensuite lui donner une seconde vie

Il existe donc plusieurs formes de circularité mais il s’agit d’un système régénératif dans lequel les vêtements sont utilisés jusqu’à la fin de leur vie pour ensuite leur en donner une deuxième. L’empreinte carbonne est donc réduite pour un monde meilleur.

Poste suivant