Les sous-vêtements sont les 1ères choses que l'on met sur notre peau, choisissons-les bien !

Notre avis sur les vêtements Okeo-Tex qui va changer le vôtre !

Pictogramme avec une inscription sur la certification Oeko-Tex pour illustrer un article à ce sujet

Peut-être connaissez-vous déjà la certification Oeko-Tex, peut être en avez-vous déjà entendu parler, ou alors peut-être que c’est la première fois. Dans tous les cas, cet article vous servira ! Nous aborderons son origine, les problèmes auxquels elle remédie, et les bonnes raisons la choisir. En tous les cas, on vous spolie déjà : chez Muse Underwear on est fier de l’avoir choisie !

 

1. Qu’est ce que la certification Oeko-Tex ?

Créé en 1992, Oeko-Tex est le premier label à avoir cherché à évaluer la toxicité de nos habits.

Leur objectif ? Que les consommateurs aient enfin une certification de confiance capable de les guider dans les choix d’achat de leurs vêtements.

Comment ? Quand un tissu est créé, il passe forcément par des étapes de traitement. Oeko-Tex se doit de respecter un cahier des charges très lourd, précis et exigeant.

Le label Oeko-Tex 100 garantit que vous ne trouverez pas de substances nocives ou de produits toxiques pour notre santé dans tous les produits textiles qui portent leur certification !

Et heureusement qu’elle a vu le jour, car quand on sait tous les produits qui peuvent se retrouver dans nos vêtements, on a franchement plus rien envie de porter…

 

2. Ce que vous risquez à ne pas choisir des vêtements certifiés Oeko-Tex 100

Il existe des classes de produits chimiques qui sont considérées comme nocives pour les êtres-vivants. Quand on le sait, on évite d’en utiliser. Et pourtant, la plupart des marques que l’on trouve sur le marché le font car ces substances permettent de gagner du temps et de l’argent.

Ce que vous pouvez risquer de retrouver :

  • Des métaux lourds :  ceux comme le chrome le cadmium, le mercure ou le plomb, sont des colorants cancérigènes utilisés pour teindre nos habits.
  • Des produits chimiques : composés perfluorés (PTFE, PFC, PFOS) pour que les tissus se froissent pas, produits anti-inflammables (BFR, PBFDE), etc.
  • Des traces de médicaments : du benzoate de benzyle a déjà été retrouvé dans des vêtements. Il s’agit d’un traitement contre la galle, un acarien et un parasite dangereux pour notre santé. Sympa les endroits où sont fabriqués la fast fashion.
  • Des pesticides et fongicides : comme par exemple le PCP, utilisés pour la culture du coton ou autres matières premières. Svp, si vous achetez du coton, vérifiez qu’il soit certifié GOTS et/ou Oeko-Tex 100 !
  • Des phtalates : utilisés notamment pour les petits dessins ou motifs parfois présents sur nos vêtements. Ils sont considérés comme des perturbateurs endocriniens et cancérigènes.

  • Et on vous parle même pas des colorants (:

 

3. L’impact sur la santé

Toutes ces substances, quand elles entrent au contact de la peau, peuvent potentiellement représenter un risque pour votre santé. Et c’est encore pire quand il s’agit de nos sous-vêtements, censés protéger la partie la plus importante de notre corps !

3.1. Les perturbateurs endocriniens :

Capables de dérégler notre système hormonal, ils peuvent impacter :

– La reproduction (pas top si on a envie de faire des enfants).

– Le système immunitaire, nous rendons plus sujets à attraper des maladies.

– Notre cerveau et créer des problèmes neurologiques.

– Nuire à la fertilité et créer des malformations chez le fœtus.

– Engendrer des dérèglements hormonaux et une puberté précoce.

Les cancérigènes : la plupart de ces substances chimiques peuvent engendrer des cancers. Et les colorants sont sans doute les pires car ils résistent au lavage. Pour votre bien-être on vous conseille de faire particulièrement attention aux cuirs teintés avec des produits hautement nocifs et résistants.

3.2. La santé de la main d’œuvre :

Parce que nous ne sommes même pas les plus touchés par les effets néfastes de ces produits. Ceux qui en souffrent les premiers sont les personnes qui fabriquent nos habits.

Certaines substances cancérigènes comme le formol (utilisé dans le traitement des tissus) donnent par exemple lieu au cancer du nasopharynx, reconnu comme maladie professionnelle.

Cela veut dire que, les personnes qui sont en charges de fabriquer cette substance savent qu’elles vont mourir. Pire encore, comme c’est reconnu c’est donc considéré comme normal.

Est-il encore vraiment nécessaire de vous convaincre de choisir des habits certifiés Oeko-Tex ?

 

4. L’impact sur l’environnement

Pour les plus sceptiques, abordons maintenant l’impact sur l’environnement.

La mode pollue à chacune des étapes de la chaîne de production:

  • Lors de la fabrication des matières premières.
  • Lors du tricotage des tissus.
  • Quand les vêtements sont assemblés
  • Lorsqu’ils sont acheminés en magasin.
  • Quand on les lave.
  • Et si vous les jetez, c’est encore plus la cata.

A chacune de ces étapes, une partie des substances toxiques citées plus haut est libérée dans l’environnement. La conséquence est simple : pollution des sols, des eaux et donc des nappes phréatiques.

Et les 1ers impacts ce n’est pas nous, ce sont les personnes qui travaillent dans les usines qui utilisent ces produits nocifs ! D’abord ceux qui les inhalent, on ne compte même plus le nombre de décès prématurés à cause de ce fait. Ensuite, ceux qui boivent l’eau polluée et consomment la nourriture cultivé dans le sol qui se nourrit de cette même eau. Enfin, les animaux, qui n’ont strictement aucun autre choix.

Quand on sait tout ça, mieux vaut faire attention ! Pour nous, et pour les autres.

 

5. La question du prix

On entend souvent que consommer bio est un choix. C’est vrai, mais c’est aussi compréhensible que ce soit difficile à faire quand on sait tout ce que l’on peut acheter de produits non bio pour le même montant.

Nous sommes submergés de messages marketing et de nouveaux produits qui donnent tous plus envie les uns que les autres. Au final, nous consommons souvent plus que ce dont nous avons réellement besoin. Aussi, nous ne nous savons plus très bien à quoi donner la priorité…

Nous croyons que le bio certifié est toujours le meilleur choix, mais ce n’est pas toujours vrai. La certification Oeko-Tex 100 ne certifie pas qu’une matière soit d’origine biologique. Pourtant, cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas l’être : la nôtre provient de bois de hêtres, alors pas étonnant qu’elle ne soit pas bio, puisque de base les arbres ne sont pas des cultures ! Ils n’ont donc pas besoin d’aide particulière pour pousser encore et encore.

Alors même si on ne peut pas vous le prouver, on sait qu’on fait de la lingerie bio. Et on a choisi un tissu légèrement plus cher, mais certifié Oeko-Tex 100 parce qu’on veut être certaines qu’aucun produit toxique n’a été rajouté !

Lorsque l’on a souhaité se lancer dans la lingerie éthique, on a remarqué que les prix étaient assez élevés (35-40€ la culotte). Et que par conséquent, tout le monde ne pouvait pas en acheter.

Du coup, on a essayé de développer des modèles basiques, donc peu coûteux à fabriquer, mais qui vous mettrons en valeur quand même ! Pour que la lingerie bio et éthique soit accessible à une plus grande majorité.

Nos sous-vêtements éthiques sont fixés à des prix doux qui ne vous ferons pas culpabiliser, juste plaisir : Ils sont tous disponibles pour à 25€ ! Et si vous les achetez en pack, leurs prix peuvent descendre jusqu’à 20€ ! N’oublions pas, ils sont en plus fabriqués en France, raison pour laquelle on ne pourrait pas les faire moins cher. Parce qu’il est aussi important de se rappeler que payer une culotte 5-10€ n’est pas normal, c’est forcément qu’il y a quelque chose de sacrifier derrière.

Enfin, plus il y aura de personnes à consommer de mode éthique et écoresponsable, plus on sera en mesure de vous proposer des prix imbattables ! Alors on compte sur vous pour nous aider, et faire avancer ce monde ensemble !

6. Vers un monde meilleur

Le monde de la mode est en train de changer, et nous espérons que ce sera pour privilégier un mode de production plus durable et respectueux de la planète et de tous les êtres-vivants.

De plus en plus de personnes réalisent qu’elles doivent se diriger vers un mode de consommation plus responsable, durable et équitable. Cela force les entreprises à s’adapter et à innover.

On voit déjà des marques comme Zara ou H&M faire de petits pas vers l’avant. D’autres marques connues pour avoir toujours été écoresponsables comme People Tree ont de plus en plus de clients et c’est tant mieux. D’autres encore, commencent doucement à voir le jour, comme nous.

On est fières de participer à ce mouvement et on espère sincèrement que vous y prendrez part. Si vous le faites déjà, nous vous encourageons et vous félicitons !

Plus il y aura de personnes dans ce cas, plus il y aura d’innovations, plus vous aurez des choix abordables et mieux ce sera. Pour tout le monde.

Et comme nous sommes des êtres d’habitudes et influençables par la masse, plus il y aura de personnes qui feront le choix de la mode durable, plus il y en aura qui rejoindront le mouvement et plus les entreprises seront obligées de s’adapter.

 

7. Ce que nous vous proposons

Chez Muse Underwear nous nous engageons à essayer de faire de la planète un endroit plus agréable à vivre, pour tous. Nous souhaitons aussi laisser un endroit habitable et sur pour nos enfants ou les générations futures.

Le Modal® que nous utilisons pour fabriquer tous nos sous-vêtements est certifié Oeko Tex. Vous l’aurez compris, il est donc sain et sur pour vous et votre santé.

En plus de cela, il est naturellement hypoallergénique, antibactérien et respirant. Autrement dit : pas de mycoses, pas de mauvaises odeurs et pas d’humidité. Génial non ? Cerise sur le gâteau, il est super doux et vous donnera la sensation de ne rien porter.

Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, tous les produits Muse Underwear sont « Made in France » et fabriqué à la main, dans notre atelier, exclusivement par des femmes !

En règle général l’impact écologique des textiles sur la planète et les êtres vivants sera toujours plus négatif que positif. Il est important de toujours choisir un tissu bio et sachez qu’il existe un autre label bio digne de confiance : le Global Organic Textile Standards, plus connu sous le nom de GOTS. Pour tout savoir sur le coton bio, c’est ici.

Choisir GOTS ou Oeko-Tex c’est être sûre de toujours avoir fait le meilleur choix pour vous, et pour tous. Et c’est ça qui compte le plus.

Pour en savoir plus : www.oeko-tex.com

Message précédent